Bienheureux Marcel Callo, un jeune témoin de l’espérance

Ce  19 mars  2015,  nous  fêtons  à Rennes le  70e   anniversaire  de  la  mort  de Marcel  Callo. Un évènement qui concerne les jeunes chrétiens d’aujourd’hui, qui se mobiliseront ces jours là et dans les semaines suivantes. Deux témoignages…

150303_24_1
Marcel Callo, au milieu de ses compagnons d’ateliers à Rennes ou en prison en Allemagne, ne pouvait s’empêcher de partager son espérance.

Jean-Paul II l’a donné comme modèle pour la jeunesse d’Europe

Sa mort est à l’image de sa vie, toute entière  tournée  vers  le  Christ  en  toute simplicité,  comme  en  témoigne  le  colonel Tibodo,  un  camarade  bouleversé  devant l’attitude de Marcel Callo au moment de sa mort : « J’ai  connu  Marcel  Callo  pendant  quelques heures seulement, celles qui ont précédé sa mort  en  mars 1945,  un  mois  et  demi  avant la libération. Je ne l’ai connu qu’aux dernières heures de sa vie : il est mort en quelque sorte dans mes bras. […] Si moi, parpaillot, qui ai vu des milliers de prisonniers mourir, j’ai été frappé par le regard de Marcel Callo, c’est qu’il y avait en lui quelque chose d’extraordinaire. Ce me fut une révélation : son regard était plutôt un regard d’espoir, l’espoir d’une vie nouvelle, il exprimait une conviction profonde qu’il partait vers le bonheur. C’était un acte de foi et d’espérance vers une vie meilleure. Je n’ai jamais vu chez un moribond un regard comme le sien ».

À travers ses engagements successifs dans la Croisade Eucharistique — aujourd’hui devenu le Mouvement Eucharistique des Jeunes —, les Scouts, puis la Jeunesse Ouvrière Chrétienne, Marcel Callo a grandi dans la proximité avec le  Christ,  et  avec  le  désir  de  vivre  sa  foi  au quotidien, dans tous les moments de sa vie. En 1988, Jean-Paul II l’a donné comme modèle pour la jeunesse d’Europe. Dans sa simplicité et son engagement, il continue de nous inspirer.

Gabrielle Wassmer
Responsable diocésaine Pastorale jeunes

Marcel Callo est pour moi un exemple à suivre

150304_Marcel callo 60e anniv_St-Yves_mars05_30
Jeu scénique par des jeunes de la JOC lors du 60e anniversaire de la mort de Marcel Callo, à l’église Saint-Yves de la paroisse Marcel Callo de Rennes. Mars 2005.

Je lis beaucoup de livres sur lui et je suis admiratif de son service auprès des jeunes jocistes rennais. C’est lui qui a ouvert le chemin de la JOC de Rennes et aujourd’hui nous tous, jocistes, sommes reconnaissants pour ce qu’il a fait.

À la lecture d’un livre, j’ai découvert que, lors des temps forts, Marcel avait l’habitude d’être toujours en retard parce qu’il avait été chercher directement le jeune chez lui et lui disait de venir. La JOC de Rennes est toujours marquée par cette habitude d’aller vers les jeunes et leur dire « viens et vois », comme Marcel.

L’autre jour, je suis allé voir des jeunes de CAP vente et j’ai été surpris de voir qu’ils n’arrivaient pas à faire groupe mais, à la fin de la rencontre, ils ont réussi à choisir une date pour faire un goûter. C’est pour cela que, depuis 2009, je fais de la JOC. Peut-être que mon action n’était pas une des plus grandes mais cette simple intervention a peut-être changé 30 jeunes.

Corentin Fargeaud,
Trésorier de fédération de la JOC 35 (Jeunesse Ouvrière Chrétienne)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s